Derniers Articles

Nos patrons & vous …

Bonjour !

Si, pauvre de vous, vous n’étiez pas parti en weekend prolongé sans connexion internet, vous avez peut-être vu passer ou réagi à un de mes post instagram (c’était l’image qui est actuellement en haut de cet article).

Je fais un petit récapitulatif de l’évènement : un client nous a alertés vendredi soir, quelques designers et moi, qu’un groupe de tricoteuses couseuses qui se réunissent régulièrement pour des Tricothés avaient créé, sur une plateforme qui s’appelle Hubic, des dossiers avec plein de patrons couture, broderie, DIY, crochet et tricot pour pouvoir se les échanger. Le principe est simple, on se connecte, on peut remplir les dossiers avec ses propres PDF et télécharger à volonté tout ce qu’il y a dedans. C’est comme un dossier normal dans un ordinateur sauf qu’il est partagé. On a pu y rentrer, il y avait 10,56G de documents dedans. Il y avait sûrement beaucoup de doublons car les patrons étaient classés par type (cardigan, femme, designer …) mais quand même, y avait de quoi tricoter toute la vie. Plusieurs personnes de la même ville, suite à mon post, m’ont signalé que lors de tricothés une mercerie revendait des patrons illégalement. Elle les achète une fois, les imprime et les propose à  la vente aux clients. Il n’y a apparemment pas de lien entre la mercerie et le groupe qui s’échange les patrons sur internet.

Je ne raconte pas ça pour refaire l’histoire, cette affaire est terriblement banale. On vend des chose duplicables à l’infini, dématérialisées, et on n’a aucun moyen de contrôler ce qui se passe avec une fois qu’ils sont en ligne. On ne peut compter que sur votre bonne foi à vous, nos clients, et sur celle nos partenaires privilégiées : les merceries.

Cette affaire, j’ai envie qu’elle se transforme en quelque chose de positif. Je pense qu’on peut agir si on travaille main dans la main les designers, les merceries et les clients. Dans un futur très proche, je propose que se mettent en place 3 choses :

1 – un label « mercerie amie des designers ».
Il y en a heureusement plein qui nous défendent et vous ne doutez pas de la pression qu’elles subissent de la part d’une partie de leur clientèle. Pas mal de personnes ne comprennent pas que si on achète le fil, le patron ne soit pas offert. Je comprends l’idée, je comprends la tentation de céder et de faire une petite copie de pdf pour faciliter (ou meme conclure car des clients claquent la porte quand la mercerie refuse) une vente. Je sais que pour les merceries, c’est pas facile non plus. Je crois que parmi toutes les professions de commerce, la mercerie est celle qui gagne le moins, le mercier arrive à se dégager en moyenne un salaire de 1100 euros mensuels (message subliminal, ne laissez pas mourir les merceries, oui vous pouvez trouver la laine moins cher sur le net mais vous ne bénéficierez pas du conseil des pros et de la jolie boutique qui a un loyer à payer… et, pratique odieuse mais répandue, on sait que c’est tentant d’aller regarder les coloris en boutique pour après acheter en ligne).
Je pense que ce serait bien que les merceries qui ne cèdent pas à cette facilité soient répertoriées afin que les clients aillent faire leurs achats en connaissance de cause. Je crois qu’il faudrait afficher un joli macaron sur leur vitrine, et peut être qu’une sorte de charte pourrait aussi apparaitre quelque part. Les clients sauraient où ils mettent les pieds et arrêteraient peut être de réclamer des patrons gratuits s’il était affiché quelque part qu’ici on ne copie pas de patrons, ni de livres, qu’on ne laisse pas prendre en photo les livres, et que le travail des designers est précieux et qu’on a pas le droit de vendre le produit fini tricoté à partir de leurs modèles (on y reviendra).
La liste de ces merceries pourrait aussi être disponible en ligne, et nous les designers, mais aussi les blogueurs, on pourrait mettre le lien sur nos sites pour informer les clients.

2 – une liste noire des merceries
Je suis très partagée dans mon moi intérieur sur ce principe, la délation c’est pas joli. Mais je n’ai pas envie d’envoyer mes clients chez des gens qui volent mon travail (ou celui de n’importe qui) pour vendre leur fil ou leur tissu c’est un peu comme un boulanger qui vole la farine pour faire son pain (dédicace à Blanche Gardin pour l’allégorie du boulanger). De plus suite aux évènements de ce weekend, j’ai reçu un nombre assez fou de messages de clients qui connaissent des merceries qui refilent des patrons sous le manteau et que ça révolte et qui ne savent pas quoi faire. Moi je dis faisons quelque chose quand même le but n’étant même pas de punir mais de sensibiliser. Il y a des merceries qui copient les patrons. Il y a des merceries qui copient les modèles et changent le fil et le nom et les revendent sous forme de kits patron + laine. Il y en a qui vendent les objets finis tricotés à partir de nos patrons mais on reviendra dans le paragraphe suivant sur cette pratique et ce n’est que grâce à nos clients qu’on peut le savoir, à moins que des merceries se mettent elle même sur liste noire mais j’ai des doutes là dessus.

3 – une texte de sensibilisation qui serait imprimé sur tous les patrons
Je pense qu’il faudrait être beaucoup plus explicites sur nos patrons (toute nature d’ouvrages confondus). Il faudrait que soit écrit noir sur blanc ce qu’on a le droit de faire ou pas. Moi je ne le fais pas. Je pensais que le ©Alice Hammer suffisait mais non, j’ai trouvé des blogueuses qui vendaient mes modèles tout tricotés. Alors j’ai ajouté « réservé à un usage privé exclusivement » mais ça ne suffit pas non plus. Je pense qu’il faudrait une demie page de texte qui rappelle tout simplement la loi, et peut être au bas de chaque page un « si vous avez ce patron entre les mains et que vous ne l’avez pas acheté sur site du designer ou sur plateforme type Ravelry, vous êtes dans l’illégalité merci de vous référer à la page numéro de la page où il y a le texte. Enfin un truc dans ce goût là. Ca n’empêchera pas les gens de copier, mailer et partager. Mais si ça sensibilise même 3 personnes, c’est pas perdu.

Je fais ces propositions très sérieusement, et j’invite tous les gens qui se sentent concernés que ce soit pour du tricot, du crochet, de la couture ou de la broderie à me contacter pour faire avancer la réflection.

Point m.i.t.é.

Bonjour !

Je profite de cette journée en site off pour vous présenter un peu ce qui nous mobilise tant ces temps-ci !

Quand vous ferez un tour sur mon site demain, vous allez voir que la déco a bien changé.  Je commençais à avoir beaucoup de catégories de produits, la page d’accueil et le menu déroulant sont devenus nécessaires. Vous verrez aussi, il y a un maintenant un onglet pour les patrons en Japonais. Mais surtout il y a … 3 nouveaux accessoires ! Ca fait un moment qu’on les prépare en cachette avec Amandine (Le Loup blanc mais je ne vous la présente plus) et on est bien contentes de pouvoir enfin vous les montrer. Je commence par vous raconter le sac. Ca fait longtemps que je voulais faire un grand sac pour pouvoir transporter mon tricot mais pas que. Par exemple quand je vais très chargée au bureau, ou quand je passe le weekend chez mon amoureux. Comme c’est quand même une grosse pièce que j’ai envie d’avoir envie d’utiliser dans plein de circonstances, je voulais pas que ce soit trop obviously tricot, mais quand même un peu alors la M.I.T.E. est venue (pardon je ne l’écris pas d’un trait ça porte malheur). Si on se renseigne un peu sur la bête on se rend compte qu’en plus d’être tricotsubversif c’est assez beau (je vous invite à faire une recherche google image c’est un peu doré) et que ça fait bien joli en semis sur un grand sac de sport (le tricot est mon sport).

Hein que c’est beau une M.I.T.E. ? On a aussi prévu une trousse pour la mercerie, doublée très fort pour que les aiguilles ne se piquent pas dans le tissu. Un encours de chaussettes rentre dedans aussi mais vous verrez, tous les détails matières et dimensions seront dans la fiche produit sur le site.

J’aime bien aussi avoir un petit sac à One Skein Project alors on a fait un Boyfriend Hat Bag. C’est un sac avec la recette pour tricoter le Boyfriend Hat dessus parce que je me suis rendue compte que j’en ai fait tout l’hiver des Boyfriend Hat et que c’est drôle d’avoir toujours le mode d’emploi sur soi.

J’ai encore une fois fait appel aux Mouettes Vertes pour la fabrication des accessoires, pour la grande qualité de leurs cotons, de leurs finitions et de leur sérigraphie. Je me répète un peu à chaque fois que je sors des sacs, mais je suis contente de ne pas avoir à rougir de par qui et comment ont été fabriqués les produits avec mon nom dessus et de ne pas vous vendre du tote bag jetable.

Nous on a encore une fois eu beaucoup de plaisir à imaginer et organiser cette mini collection et on espère bien qu’elle vous plaira !

A demain sur un alicehammer.com tout neuf !

Point tricot et tout le reste, et surtout le cours de Paprika chez Artesane !

Bonjour !

Aujourd’hui c’est un post du lundi, ça change un peu. J’ai plusieurs choses à vous raconter. Déjà, je veux vous remercier pour vos mots doux et vos commandes Flopsy, on a chaud dans notre coeur au bureau. Il ne reste que quelques écrus et un vert, c’est fou fou fou. J’ai hâte de voir vos châles réalisés !

C’est un article à thème cours de tricot aujourd’hui : connaissez-vous Artesane ? J’ai eu la chance de participer à la grande aventure de leurs cours en ligne, et nous avons choisi de vous proposer une dissection de l’un des modèles que vous préférez : le cardigan sans coutures à emmanchures raglan Paprika, réalisé avec le beau Kid Mohair La Droguerie.

Pendant 2h30 à peu près, on voit comment réaliser les étapes clé du modèle, je vous fais une petite liste des points abordés :
– comment choisir son fil et son matériel
– comment adapter ce type de tricot à sa morphologie
– l’échantillon
– le tricot sans coutures
– le tricot en rond avec des aiguilles circulaires, le magic-loop et les double-pointe
– les augmentations et les diminutions
– rabattre les mailles
– relever les mailles
– faire le grafting
– faire les boutonnières
– rentrer les fils

Je ne peux que vous vanter les mérites d’Artesane, même si c’est un peu bizarre de ne pas vous avoir en face (j’ai l’habitude des cours en vrai). Le cours une fois acheté est regardable à vie, je pourrai comme ça vous accompagner tout au long de la réalisation de votre cardigan ! Même si j’étais mal peignée et pas super à l’aise devant les caméras (vous ne voyez pas mais en vrai il y en a au moins 6) je me suis bien amusée et l’équipe a su me détendre avec sa bonne humeur et un déjeuner libanais. Je n’ai pas réussi à intégrer la video de présentation du cours ni sur ce blog ni sur le site (sans Gunjin je ne suis rien) alors je vous conseille d’aller sur le site d’Artesane pour découvrir tout ça. J’ai d’ailleurs été croquée par Marie-Gabrielle et interviewée ici sur leur blog.

Je donne également un cours en chair et en os au Walrus le samedi 27 autour du short Mimi, une bonne occasion d’apprendre le tricot en rond et d’invoquer les dieux du Printemps/été 2017 en faisant la danse du poumpoum short. C’est ici pour s’inscrire.

Avec la Droguerie, on est en train de s’organiser pour vous proposer des cours SAV / suivi de projets / accompagnement en boutique. L’idée c’est que vous puissiez venir avec soit un en-cours sur lequel vous êtes bloqué, soit un nouveau projet qui vous fait peur et que vous voudriez qu’on démarre ensemble. Est-ce que ça vous plairait ? Ca se passera je pense comme pour les cours normaux, l’inscription se fera sur mon site, je vais intégrer un formulaire dans la page pour que vous puissiez me dire sur quel projet vous voulez travailler histoire de savoir à quelle sauce je vais être mangée.

Je retourne à mon travail, j’ai du tricot et du calcul sur le feu !

Bonne semaine à tous !

La fête des mères, Le Loup Blanc et les Willy Wonka du tricot.

Bonjour !

Je vous en ai déjà un peu parlé la semaine dernière, chose exceptionnelle : j’ai fait un modèle de châle. Ce modèle je l’ai imaginé pour la Fête des mères, et j’ai voulu profiter d’avoir des complices en or (La Droguerie qui est toujours là et Amandine que j’ai sous le coude au bureau) pour vous proposer quelque chose de tout nouveau pour moi : une box à offrir (on a tout à fait le droit de se l’offrir à soi même).

C’est une série limitée, et comme avec Amandine dans la vie ce qu’on aime c’est se servir de nos 10 doigts, on a tout fait à la main.

Déjà, il y a le fil. C’est de l’alpaga / plumette, c’est super, c’est beau, c’est doux, ça gonfle au blocage. Il y a bien évidemment le patron, que nous avons imprimé sous forme de livret sur du papier qu’on aime bien. Il y a également une petite carte linogravée par Amandine et numérotée, si vous voulez un Amandine Delaunay original, c’est l’occasion ! On a aussi fait un emballage linogravé et pomponé par mes soins.

Le châle se commence par la pointe, qui devient au fur et à mesure des augmentations le grand côté. Le motif est facile à retenir, et à la fin pour la bordure on fait un i-cord. Rien de très compliqué, comme je vous ai dit la dernière fois je n’aime que les châles simples.

Le kit est disponible sur mon site, nous on est très contentes, j’espère qu’il vous plaira !

Oh, et au fait, quand je vous dis que j’ai des complices en or : La Droguerie a glissé au hasard dans les pelotes quelques Boutons d’or ! Vous connaissez les Boutons d’or ? C’est comme les tickets d’or qui n’offrent pas une visite de l’usine de Willy Wonka mais 10 euros d’achat dans leurs magasins ! Dites nous vite si vous en trouvez un !

 

Midweek point tricot, le retour …

Bonjour !

Ecrire me manque beaucoup, il faut que je trouve un moyen de caser une séance hebdomadaire de bloguage dans mon emploi du temps. J’ai été un peu chamboulée dans mon organisation par un truc tout nouveau : je ne travaille plus de chez moi. Or pour écrire j’aime être chez moi, le matin, près de la fenêtre, sur le petit ordinateur portable, sur la table avec des pieds tournés en spirale sur lesquels je peux gratter les miens (de pieds) en même temps . Pour tout le reste j’aime être à mon bureau, sur le grand ordinateur.

(là où j’aime écrire)

Grande nouveauté donc, j’ai transféré mon bazar de travail chez Lucie , j’ai embarqué Amandine dans le déménagement et so far so good. Depuis j’ai à peu près repris le contrôle sur mon appartement qui n’était plus que bureau, je travaille moins et j’en suis bien contente (travailler trop ça rend idiot), je suis en retard sur les mails et c’est bon signe, ça veut dire que j’ai arrêté d’essayer de rattraper le flux  le soir après le coucher de l’enfant et le weekend. J’ai donc retrouvé un truc très précieux : du temps libre. Je profite du trajet en métro pour lire. Je vois des gens. Je mange moins d’oeufs à la coque le midi. Et je suis plus efficace sur mon temps de travail (sauf pour les mails et le blog).

En tous cas je tricote je tricote, j’ai plusieurs modèles avec La Droguerie en test : un pull chaussette pour femme en alpaga, fin chaud et doux et tout et tout. C’est assez classique mais c’est le genre de pull que je porterais tout l’hiver.

(Gunjin en pull chaussette)

Un modèle homme ! Je me suis engagée à faire plus de modèles homme cette année. Il y a pas mal d’offre et pas mal de choses belles pour les hommes, mais rarement des choses modernes. Il s’agit là du modèle que j’ai tricoté pour Aki, dans le cadre du Kal Giga Love (là aussi pour le coup je suis très très en retard je n’ai pas délibéré, vous pouvez continuer à proposer vos réalisations sur le forum ! Je vous rappelle : un gagnant pour le projet le plus ambitieux ou réussi, un gant pour la photo la plus drôle). Je suis contente car pour la première fois j’ai des testeurs dans la bande ! 2 garçons qui prennent en main leur garde robe c’est très bien.

Un modèle enfant, le pull de Gaby tricolore, le test est plus long que prévu on a des galères. Ce n’est pas un modèle simple, moi j’aime bien alterner les projets autoroute (genre du full jersey en rond) et les constructions où il se passe des trucs. C’est un modèle qui est le petit frère du cardigan Annouchka mais tricoté en top down. Je crois que j’en fais baver à mes pauvres testeuses, j’ai du faire pas mal de modifications en cours de route. Je vous mets la photo de celui d’Annouchka ça vous changera de Gaby (la vraie pas le cardigan).

Sinon dans la catégorie révolution, outre le fait que j’ai un bureau et que j’ai coupé mes cheveux courts, il se trouve que … j’ai tricoté un châle. J’en ai meme tricoté 2 et ma mémé 2 autres. Mais 2 fois le même. C’est même un châle avec des troutrou dentelle et de l’I-cord. Et j’ai aimé ça et je les trouve beaux. Alors qu’en vrai j’aime pas vraiment les châles. C’est pour vous proposer un kit fête des mères (qui devrait voir le jour la semaine prochaine). C’était un peu le challenge de faire un châle à mon goût. Je crois que je n’aime que les châles très simples, j’adore le jersey, j’ai juste fait des petits jours qui ressemblent à des lucioles (interprétation personnelle) et une bordure très pure.   J’ai utilisé de l’alpaga/plumette (de La Droguerie évidemment) c’est la joie sur les aiguilles et c’est la joie après blocage ça gonfle et c’est doux.

Pour les encours, j’ai mis ma chaussette de kilt de côté le temps de tricoter les modèles été. Je sais que je ne suis pas du tout en avance, je dois vous avouer que j’ai fait reculer ce moment parce que je redoute toujours les fils d’été. Ce que j’aime dans la vie c’est le poil de bête. Je m’y suis donc collée la semaine dernière et oh surprise, je me régale avec la Bossa-Nova (lin/bambou), mais alors comme une folle. J’adore le toucher de ce que ça fait ça grince un peu sous les doigts mais ça grince agréable. Par contre ça glisse ça dérape des aiguilles en un rien de temps ! Je me suis lancée dans un cardigan qui sera mixte. J’ai terminé l’empiècement hier soir. Après ça j’attaque du lin pur et du coton j’espère que mon ressenti sur ces fibres aura aussi changé ! Je me suis bien mise à aimer faire des châles y a pas de raison.

(délaissée comme une vieille chaussette)

A bientôt je pars me faire cuire un oeuf  (à la coque bien sûr) !

 

 

Knit Spirit & Alice Hammer, cours de chaussettes numéro 4 !

Bonjour !

Mercredi Gaëlle aka Knit Spirit a publié son 4ème cours de chaussettes qui explique toutes les étapes pour tricoter les Chaussettes de Juillet !

Après avoir souffert pour tester pour vous les double-pointe et les mini circulaires, elle est revenue à ses premières amours et les a tricotées en magic-loop, la technique que je maitrise le moins du monde mais qu’elle vous explique à la perfection.
Vous découvrirez comment monter la bordure élastique, travailler les talons après coup (ce sont ici des talons dits « afterthought heels », tricoté en dernier) sans faire des petits trous dans les coins, faire des orteils en rangs raccourcis et les grafter à la fin. Spoiler : ennemis du grafting, cette construction de chaussettes n’est pas faite pour vous.

Voici la vidéo !

Promis la semaine prochaine je vous fais un article sur mon nouveau bureau du bonheur, mes nouveaux camarades de bureau, mes tricots finis et en cours et tout et tout !

 

 

Mid-week point tricot tout fouillis

Bonjour !

Ca fait un moment que je n’ai pas écrit, vous savez comment c’est, avant AEF je me disais « après AEF ça ira mieux, je pourrai enfin écrire, et faire ça ça ça et ça », et puis finalement il y a eu les abonnements du Club Tricot à préparer, les envois de sacs, les tonnes de mails post-salon, et le temps a filé comme un fourbe.

Je voudrais déjà faire un petit bilan AEF : c’était super bien, on s’est beaucoup amusées avec Gunjin/Lena/Annouchka, j’ai adoré vous voir sur mon stand et j’ai même eu des coquetiers et des chocolats ! En plus j’ai pas trop craqué je ne suis rentrée qu’avec 2 petits écheveaux de rien du tout : un mérino twist sock coloris Aimée’s Lipstick, j’étais obligée de le prendre il était trop beau. Et un Mérino Stellina couleur Bewitched de chez Riverside, j’étais obligée de le prendre il est à paillettes et bewitched c’est une de mes séries préférées. J’ai aussi eu des trop jolis anneaux marqueurs chez Lil Weasel. Que du raisonnable. Par contre depuis c’est n’importe quoi j’ai de la nouvelle laine de partout.
dsc04312

Parlons nouveautés : à l’occasion du salon on a sorti le nouveau sac à tricot Sentimental Tricot ! Il est disponible sur le site. Désormais on travaille avec Les Mouettes Vertes, parce que je souhaite faire de la qualité plus que de la quantité. Je suis assez mal à l’aise face au tote bag « jetable », qui finalement nécessite plus de process qu’un sac en kraft et qui s’abime vite. Le sac Sentimental Tricot est en coton biologique et fabriqué dans des conditions qui respectent un cahier des charges sociales et environnementales très strictes. Le dessin est sérigraphié, ce n’est pas une impression numérique, ça ne bougera pas au lavage. La minute écolo est finie.
ah-tote-clubtricot22

Le patron de Barry est sorti et il est disponible sur le site avec son alpaga miraculeux de La Droguerie !
barryrouge

On a aussi de nouveaux coloris pour le Duvet d’Anjou, Nuits Parisiennes, les  Kid Mohair, la Plumette, et on a même des Cherry Cocktail Blouse à paillettes OMG. On a un nouveau rose de rêve pour les modèles en Caresse, et on a désormais les kits pour les Boyfriend Hat et Paris Béret  !
parisberetrouge boyfriendminibbleu
dockercourge2

Il y a 3 cours de tricot programmés, il reste des places ! Samedi j’anime un cours de tricot en rond, autour du modèle Paris Béret. Il y a aussi un cours de chaussettes et un cours grand débutant prévus courant mars.

Il ne faut pas que j’oublie de parler abonnement : merci d’être si nombreux à avoir rejoindre le Club Tricot ! Ca fait chaud au coeur, j’espère que les premiers patrons et le sac vous ont plu, sachez que je suis ce mois ci dans la mise en place mais que j’ai plein plein de choses sur le feu. Il ne reste que 4 jours pour vous inscrire ! Cette année je vais essayer de faire plus d’homme et de vraiment me lancer dans l’enfant. Attendez vous aussi à un peu de chaussette par ci par là.
170128ah-clubtricot

Concernant le tricot… je ne sais pas par quel bout commencer. J’ai fini la paire de chaussettes en petits restes, je vais vous écrire le patron tout bientôt. C’est donc mon premier modèle pour le topic 2017 année de la chaussette sur Ravelry, je suis très fière de toutes les participantes il y en a qui carburent ! Je vois aussi de très belles premières paires de chaussettes !
dsc04318

Je suis en train de tricoter un pull pour mon Akihiro, j’ai carburé pour le corps mais ai laissé les manches en suspens cette semaine, faute de temps. Je me tricote aussi une petite poupée, la Perlette de La Droguerie, pour lui faire des petits tricot !

J’avais monté le bord côtes d’une chaussette quand les 2 perfides Tricoteurs Volants m’ont sussuré qu’ils aimeraient bien une paire de chaussettes hautes à motifs pour mettre avec leurs kilts… moi on me dit kilt et chaussette on me met le feu direct, je suis repartie avec 2 écheveaux de Shetland et le dévidoir Chiaogoo trop beau qui va bien avec. Voilà voilà.

Je suis sûre que j’oublie plein de trucs mais il faut que je travaille.
A bientôt !