Uncategorized
2 commentaires

Des fourrures et des mails

Bonjour !

J’ai plein de choses à vous dire aujourd’hui ! Tout d’abord il ne reste que 2 places pour le cours de tricot en rond de samedi, idem pour le cours de lecture de grille du 16 décembre ! Alors vite vite vite, on s’inscrit, le lien c’est en cliquant sur les images !

Passons aux sujets rigolos avec le jeu du samedi ! Samedi dernier je vous ai soumis un portrait de la coquette Anne de Bretagne en vous demandant hermine mise à part, quelle était la toison que l’on s’arrachait à l’époque. La question m’a été inspirée par une superbe et rafraîchissante (comme toujours) conférence du fabuleux Michel Pastoureau écoutée sur le site de France Culture (le lien c’est ici) qui expliquait qu’à la fin du moyen-âge la laine de l’agneau noir de Lombardie était so chic, ce qui était un sacré phénomène de mode puisqu’il nous dit aussi que plein d’autres toisons étaient tout aussi belles, mais que c’était celle-ci, avec l’hermine bien sûr mais hermine et Anne de Bretagne la question aurait été trop facile (vous voulez quand même l’histoire ? bon ok je vous la raconte après) et le menu-vair (la fourrure de l’écureuil petit gris, qui avait le ventre blanc et le dos gris qu’on utilisait pour faire des damier) qui avaient la cote. J’ai également lu dans 2 documents que certains de ses habits d’apparat étaient doublés de peau de frison blanc, mais j’ai du mal à trouver plus amples informations dessus, tout ce qui touche à l’utilisation de la peau de cheval étant un peu tabou j’ai l’impression.
Rapidement la petite histoire de l’hermine. L’hermine devient toute blanche l’hiver, sauf le bout de sa queue qui lui reste tout noir (donc quand on voit un manteau d’hermine : une tache = un animal ou presque mais ça on va en parler après). Lors d’une partie de chasse, Anne de Bretagne aurait vu une hermine préférer se laisser tuer plutôt que de salir sa belle fourrure blanche en traversant une mare de boue. Très touchée par cette délicatesse elle a laissé la vie sauve à la bête et en a fait son emblème. Ce qui ne l’empêchait pas de posséder une tenue de cour doublée des peaux de 820 hermines.
Pour en revenir à nos moutons ou à nos agneaux : la laine sur la peau des agneaux noirs de Lombardie était très soyeuse et très brillante. La fourrure en elle-même était prisée pour sa qualité. Mais (attention on apprend 2 nouveaux mots du moyen-âge) les pelletiers (le nom à l’époque de ceux qui travaillaient la fourrure) utilisaient aussi des morceaux de cette pelisse d’agneau noir pour taveler l’hermine. C’est à dire qu’ils mouchetaient le poil blanc de l’hermine avec des poils noir de l’agneau.
Vous avez été très nombreux à répondre au jeu samedi et vous m’avez fait tout un tas de propositions très intéressantes et parfois très documentées, j’ai de la chance d’avoir des participants comme vous.

Jean Bourdichon dans Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Et attention dès vendredi, tenez vous prêt, c’est un jeu par jour pour le calendrier de l’Avent ! Avec un gros lot pour Noël le 24 ! Je peux vous dire qu’ici je travaille du chapeau pour vous dégoter des questions intéressantes !

Les en-cours de la semaine. Je devrais dire l’en-cours, je reprends tout juste un rythme normal de tricot et j’ai décidé de me consacrer pleinement à mon cardigan vert pour le terminer, et ça avance puisque j’en suis aux rangs raccourcis des épaules. Dimanche j’aurais bien avancé mes petits accessoires oubliés du panier comme j’avais dit, mais je n’ai pas eu le temps de tricoter, c’était notre pèlerinage familial annuel rayon boules de Noël du Bon marché et fin de journée jeux de société.

Les rangs raccourcis en cours de route, ça ressemble à rien.

Je voudrais prendre un peu de votre temps pour vous parler de la gestion (un peu compliquée en ce moment) de ma boîte mail : j’ai pris pas mal de retard dans ma correspondance du fait de la préparation et participation au salon, je sais que certains d’entre vous piaffent et je les comprends bien en attendant une réponse mais je débroussaille au fur et à mesure tout en essayant de continuer à travailler.
Pour les questions techniques, j’ai une page Ravelry ICI avec un forum, certains participants sont de très bon conseil et je les remercie parce que ça m’aide vraiment. Je vous invite vivement à poser vos questions là bas ! J’y fais bien sûr moi-même régulièrement un tour.
J’ai beaucoup de mal à répondre aux questions techniques posées en commentaires sur les réseaux sociaux, pour la simple et bonne raison que j’en loupe plein parce que j’essaye de ne pas passer la journée sur mon téléphone cet engin du diable. Idem pour les MP sur les réseaux sociaux, j’en loupe plein, j’ai découvert il y a pas longtemps une boite à messages cachée dans la boite à messages sur Instagram, avec tout plein de messages de gens que je n’avais jamais vus. Sur Facebook j’arrive à peu près à répondre aux MP de ma page je crois, quoique je trouve le système très mal fait, par contre je ne vois jamais vraiment les commentaires et tout ça. Le meilleur moyen de me contacter reste donc le mail via mon site, ou le forum si c’est pour une question technique. Si vous avez des conseils gestion de mail au travail, je suis toute ok pour les recevoir !

A très bientôt et surtout à vendredi sur Instagram pour la première case du calendrier !

 

 

Publicités

2 commentaires

  1. nonette dit

    j’adore te lire, et je vais participer à ton calendrier de l’avent, car j’aime les sujets que tu nous propose, j’apprends toujours quelque chose>. belle journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s