Uncategorized
Laisser un commentaire

Bonjour Balthus !

Bonjour !

Je suis très heureuse de vous annoncer la sortie du Tee-Shirt Balthus ! Je vous l’avais déjà montré ici et sur Instagram, c’est un modèle réalisé avec la trop peu connue Bourrette Chinée de La Droguerie, qui pourtant est très intéressante car produite à partir de fibres 100% recyclées, non teintes après recyclage. C’est donc un fil quasiment non polluant, qui fait économiser eau et électricité par rapport à un fil classique.

Pour la construction, je suis dans ma période 50 shades of saddle shoulders, j’en fais par tous les bouts. Pour Balthus on commence par tricoter les pattes d’épaules, puis on travaille le tee-shirt en topdown. C’est un modèle ample (j’ai du mal à porter du collé serré l’été) avec des manches légèrement ballon parce que les manches ballon on aime ça.

Les kits sont disponibles en cliquant ici ou sur la photo, je vous rappelle que le fil n’est pas teint après avoir été filé, c’est à dire que c’est en triant par couleur les fibres qui ont été réutilisées qu’on a obtenu les différentes nuances et le chiné et ça c’est quand même la classe.

J’ai un peu de rattrapage à faire sur les jeux du samedi ! En vrai j’en ai beaucoup puisque j’ai toujours un tiers du calendrier de l’Avent à écrire, mais cette année je rencontre quelques difficultés à tout concilier, je suis en retard sur tout et les semaines filent beaucoup trop vite.

Il y a 2 semaines ce n’était pas vraiment historique, c’était plutôt mignon puisqu’il fallait trouver le Poisson Chaussette ! Je suis tombée dessus par hasard au zoo avec les petits et j’ai tout de suite pensé à vous !

La semaine précédente je vous avais présenté une nappe tricotée très très fin datant du XVIIème siècle, originaire de Silésie (une région à cheval sur la Pologne, la République Tchèque et l’Allemagne). Il ne s’agit pas d’une nappe pour manger dessus, en fait elle était utilisée sur les tables de réunion de l’hôtel de Ville de Wroclaw. Au centre on peut voir le Christ et les armoiries de la ville et tout autour des cartouches ovales aux couleurs des conseillers régionaux indiquant leur place à la table. On retrouve ainsi les armes de 8 conseillers politiques, 11 magistrats et de 2 hauts membres du clergé et on peut dire que dans la catégorie plan de table ça a quand même de la gueule.

Le samedi d’avant, il fallait deviner que l’objet mystère était un affiquet. Et un affiquet c’est bien pratique pour couvrir les pointes des aiguilles quand on ne tricote pas pour éviter que le tricot ne se débine ! On pouvait se l’accrocher à la ceinture et piquer les pointes dedans et ainsi avoir les mains libres tout en gardant son ouvrage sur soi !

Cette semaine, c’est l’image du chef-d’oeuvre d’un postulant à la guilde des tricoteurs que je vous ai montrée.

Parce qu’à l’époque, tout le monde ne pouvait pas vivre du tricot ! Pour en faire sa profession, il fallait passer par de longs apprentissages : tout d’abord il fallait être un homme. Ensuite il fallait être accepté (et exploité) comme apprenti durant 3 ans chez un professionnel. A l’issue de ces 3 ans pouvait commencer le compagnonnage : pendant encore 3 ou 4 ans on voyageait de ville en ville, parfois à l’étranger, pour acquérir un savoir encyclopédique sur les fibres et les techniques. A la fin du compagnonnage on avait 13 semaines pour réaliser un assortiment de pièces tricotées et un chef d’oeuvre. Si les maîtres tricoteurs validaient les pièces réalisées, on devenait à son tour maître tricoteur. Les guildes ont été actives à partir du XIIIème siècle mais leur  importance à commencé à décroitre avec l’arrivée de la machine à tricoter pour s’éteindre au XVIIIème siècle.

Parlons de nos futurs maîtres tricoteurs à nous : merci de l’intérêt que vous portez cette année encore au Bac Tricot ! Vous pouvez suivre l’avancée des bacheliers et bachelières ici sur Ravelry, y a du niveau !  Et cette année c’est génial puisque nous avons quelques sponsors de choix qui vont gâter les élèves à mention, je vous ferai un post spécial pour tous bien les présenter mais je peux vous dire que ça va être le Bac et Noël à la fois !

Je poste assez peu de tricot mais ce n’est pas pour ça que je ne tricote pas (loooooooin de là). Comme je vous le disais déjà la dernière fois je prépare des choses qui verront le jour un peu plus tard ! Des choses avec des marques de laine qu’on aime, des choses dans des ouvrages de copines, des choses de rentrée… mais entre temps quelques patrons continueront à paraitre, notamment le Finn, le fameux gilet vert à torsades qui nous créent bien du soucis aux testeuses et à moi (de sombres histoires de diminutions dans l’astrakan), les chaussettes du mois d’Avril qui sortiront en juin et un beau gilet en Coquette, une version revisitée d’Henriette un de mes anciens modèles et celui-ci je suis sûre qu’il va vous plaire ! Ce sera un peu plus calme pendant l’été mais à la rentrée ça va être la fête !

Je vous laisse ici pour aujourd’hui et je vous dis à très bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s