Auteur : Alice Hammer

Des tuques des bâtons du chien et des colons : le premier quart de notre calendrier de l’Avent !

Bonjour à tous ! Merci de participer si nombreux au calendrier de l’Avent ! J’adore faire ça j’aimerais que ce soit décembre toute l’année ! En plus vous donnez souvent des réponses très complètes et documentées, j’adore ! On va voir ensemble un peu plus précisément les différentes réponses aux colles que je vous ai posées. Vendredi 1er décembre : Pour commencer en beauté car ce n’était pas facile, je vous ai posté la photo de ce PRJONASTOKKUR à vos souhaits. Petite parenthèse, je dois dire que je suis trop fière car Hélène Magnusson herself nous a éclairés sur la prononciation. Le tricot en Islande c’était quelque chose ! Tout le monde tricotait et le rendement de chacun était contrôlé. Les enfants dès 8 ans devaient produire une paire de bas par semaine. On rangeait ses aiguilles (principalement des double pointe) dans cette boîte au nom compliqué mais à la symbolique magnifique et poétique comme je les aime, car traditionnellement les amoureux la sculptaient, la gravaient et l’offraient à l’élue de leur coeur pour déclarer leur flamme. …

Des fourrures et des mails

Bonjour ! J’ai plein de choses à vous dire aujourd’hui ! Tout d’abord il ne reste que 2 places pour le cours de tricot en rond de samedi, idem pour le cours de lecture de grille du 16 décembre ! Alors vite vite vite, on s’inscrit, le lien c’est en cliquant sur les images ! Passons aux sujets rigolos avec le jeu du samedi ! Samedi dernier je vous ai soumis un portrait de la coquette Anne de Bretagne en vous demandant hermine mise à part, quelle était la toison que l’on s’arrachait à l’époque. La question m’a été inspirée par une superbe et rafraîchissante (comme toujours) conférence du fabuleux Michel Pastoureau écoutée sur le site de France Culture (le lien c’est ici) qui expliquait qu’à la fin du moyen-âge la laine de l’agneau noir de Lombardie était so chic, ce qui était un sacré phénomène de mode puisqu’il nous dit aussi que plein d’autres toisons étaient tout aussi belles, mais que c’était celle-ci, avec l’hermine bien sûr mais hermine et Anne de Bretagne la …

Retour de CSF, bienvenue aux nouveaux et les cours de tricot reprennent !

Bonjour ! Bienvenue aux nouveaux ! Vous avez été nombreux à vous inscrire sur les bons de commande du salon, j’espère avoir bien orthographié tout le monde dans la mailing list ! Je vous présente ma newsletter en 2 ou 3 mots : ici on parle tricot bien sûr, on a les réponses détaillées au jeu du samedi matin d’instagram (@tricotalicehammer ) avec des anecdotes historiques, on peut consulter les archives ( https://aliceknitshammer.wordpress.com ), on suit un peu les nouveautés et on fait des points tricots sur les en cours et les sujets qui nous préoccupent, moi dans le texte et vous en commentaire ! Il n’y a pas eu de post la semaine passée pour cause de CSF, ni de jeu du samedi alors que je m’étais imaginé vous préparer un super jeu de piste dans le salon, je me voyais déjà déguiser mes collègues des autres stands en Père Fourras pour vous faire des énigmes … mais la réalité m’a rattrapée et je n’ai que très peu pu quitter le stand. Il n’y aura donc …

La dernière mode et les coutures

Bonjour ! Etant à CSF J-5, je ne peux pas vous promettre un long post (je suis quelque peu affairée et surtout stressée) mais revenons quand même à notre jeu du samedi. J’avais posté un portrait de Mallarmé par Nadar que vous avez reconnu tout de suite. Le cliché vous a pas mal induit en erreur car sur la photo il porte un plaid sur les épaules. Comme je vous demandais pourquoi je postais cette image ici beaucoup d’entre vous ont cru que c’était à cause de ce plaid mais non, je suis beaucoup plus fourbe que ça.  Je l’ai choisi pour son activité secrète de chroniqueur de mode et défricheur de tendance dans la revue « La dernière mode », activité qui fut brève (1 numéro tous les 15 jours pendant 4 mois) mais qui eut le mérite de le distraire dans une sombre période de deuil. Bien qu’il ait fait appel à certains de ses amis poètes pour écrire quelques vers ou nouvelles dans le journal, il rédigeait toutes les rubriques mode sous différents pseudonymes …

Mid-week point tricot : soignons-les bien !

Bonjour ! I am back in town baby, après un petit séjour dans ma campagne. Je vous écris avec une sinusite carabinée, bien au chaud dans mon canapé, et je tiens à m’excuser pour la qualité des photos cette semaine qui est raccord avec mon état. J’ai attaqué la traditionnelle grande campagne de rafraichissement des tricots pour qu’ils soient beaux pour le salon, je pense que c’est bien qu’on parle entretien, sujet assez banal mais toujours préoccupant. Je vais vous faire un récap, pull par pull et donc matière par matière, du traitement impitoyable que je leur fais subir, et vous allez voir il n’y a rien de bien terrible. La fréquence : je ne sais pas ce que vous faites avec vos pulls, moi je porte toujours quelque chose en dessous je les salis très peu. J’avoue les laver plus pour leur donner un coup de frais — ça requinque les mohairs et ça resserre les bords-côtes qui auraient tendance à se détendre — que pour les nettoyer. Pour TOUS les tricots, pour le …

Mid-week point tricot : le tricot hygiénique, et toutes les nouveautés

Bonjour ! Je vous écris d’Auvergne aujourd’hui, je regarde tomber les feuilles, il y a du vert du jaune du rouge et du orange, c’est très beau toutes ces couleurs d’automne ça donne envie de tricoter encore plus ! J’ai plein de nouveautés à vous dévoiler mais je vais commencer par la traditionnelle minute historique avec les explications du jeu du samedi. Ce n’était pas l’image que j’avais postée mais j’essaye de varier les plaisirs, vous pouvez la trouver sur mon Instagram. C’était une photo d’une combinaison de dessous du Dr Rasurel exposée au V&A Museum, tricotée en laine et ouate de tourbe. On l’a vu la semaine dernière, le tricot jusqu’à la fin du XIXème siècle était une affaire d’intimité. Omniprésent en pratique il état le grand absent de la représentation du vêtement. Tout ça a changé avec les mentalités et les progrès techniques. En plein boom industriel, les ateliers de confection tournent nuit et jour et les étoffes de maille deviennent de plus en plus élastiques. Les corps se libèrent, on est sportif, on …

Mid-Week point tricot : la prose du patron et la folie du béret

Bonjour ! (Nouvelle) coutume oblige, on commence par la minute historique avec les explications du jeu de samedi dernier. Voici la photo postée, je demandais qui sont ces hommes et que sont ces chapeaux : Canada knits, Shirley A. Scott Rendons à César ce qui est à César, j’ai trouvé l’inspiration cette semaine dans un livre offert par Gunjin à son retour de vacances. Ce livre est une mine d’or, je vous conseille de vous tuyauter sur le tricot canadien parce qu’il y a du potentiel pour le Saturday morning knitting game. Ils sont beaux quand même ces hommes tout de laine blanche vêtus. Ce sont donc des joueurs de hockey canadiens, coiffés d’un Tam O’Shanter. Le béret est un couvre chef européen. Les premiers modèles dateraient du moyen-âge et seraient originaires du Béarn. C’est traditionnellement un chapeau tricoté puis feutré pour être bien entendu plus chaud et étanche, mais également pour être plus chic : une étoffe de maille bien feutrée ne se distingue pas d’un tissu de laine, or jusqu’à peu le tricot …